Le métier d’ouvreur en salle

Le métier d’ouvreur en salle

En seulement quelques décennies, le nombre des salles d’escalade a augmenté. Le nombre des salles privées, des compétitions, tout a augmenté.

Par cette même occasion, un nouveau métier a vu le jour : le métier d’ouvreur.

En quoi consiste ce métier ? Quel est son apport dans l’univers de l’escalade en salle ? On y répond dans cet article.

Le métier d’ouvreur en salle d’escalade, qu’est-ce que c’est ?

Les visiteurs des salles d’escalade se demanderont certainement comment sont fixées les prises sur les murs d’escalade. Bien sûr, elles n’apparaissent pas au hasard. C’est l’œuvre d’un artiste compétent, dynamique et créatif : l’ouvreur en salle d’escalade.

Son métier est de fixer les prises sur les murs d’escalade, et cela avec de grandes précautions. Il se pose donc des tas de questions : ce parcours sera-t-il trop dur ? Serait-ce dangereux ? Est-il adapté aux enfants ?

Dans la plupart des cas, l’ouvreur ne suit pas un plan. Il crée juste selon ses réflexions.

Mais il doit créer un ensemble cohérent, varié et adapté au large public accueilli. Aussi, ses choix dépendent de l’intégrité des grimpeurs. L’escalade en salle présente plusieurs risques et il est donc nécessaire que l’ouvreur tienne compte de toutes les éventualités.

Quel est le salaire d’un ouvreur en salle ?

Le salaire d’un ouvreur en salle tourne autour de 1 500 €, mais cela dépend des compétences. En réalité, ce métier est bien rémunéré, ce qui est normal à cause de la complexité du travail. C’est en effet un travail très difficile qui combine force physique et imagination.

Les ouvreurs travaillent souvent en équipe et réfléchissent ensemble. À leur arrivée en salle le matin, ils trouvent une section de murs déjà nettoyée et complètement vidée de ses prises. C’est alors une page blanche sur laquelle ils devront créer de nouveaux passages.

Parfois, après une journée de travail, ils peuvent s’apercevoir que leur passage est nul ou ne marche pas. Dans ce cas, ils devront tout recommencer. C’est pourquoi l’ouvreur doit être un bon grimpeur, capable de se représenter en 3D.

Le métier d’ouvreur en salle

Les ouvreurs en salle sont-ils toujours recrutés ?

Avec l’accroissement du nombre des amateurs d’escalade en salle, les ouvreurs en salle sont très sollicités. Les salles d’escalade de bloc indoor en recrutent toute l’année, compte tenu de leur grand besoin. Cela est d’ailleurs normal, car les grimpeurs ont besoin d’avoir de nouvelles prises, de nouveaux cheminements. Ils ont besoin d’escalader de nouveaux blocs pour agrandir leur expérience dans le domaine.

Cela leur évitera d’avoir la sensation de faire de la routine. Aussi, cette amélioration leur permettra de satisfaire leur passion et d’avoir toujours de l’engouement pour ce sport. Dans certaines salles en France par exemple, les parcours sont renouvelés chaque semaine (plusieurs fois par semaine). Cela explique l’importance des ouvreurs dans les salles d’escalade.

Par ailleurs, l’ouvreur en salle doit être capable d’ouvrir pour un confirmé comme pour un débutant. Pour cela, certaines salles ouvrent un centre de formation pour recruter de nouveaux ouvreurs. Du coup, les ouvreurs talentueux deviennent rares, étant embauchés par les salles de grimpe dont le nombre ne fait qu’augmenter.

En conclusion

Indispensable dans les salles d’escalade, le métier d’ouvreur en salle est un métier répandu. Les salles de grimpe ont grandement besoin des ouvreurs pour équiper leurs murs et fasciner leurs clients.

Inspectez le domaine des RH 

Le métier d’ouvreur en salle

Passionné par l’entrepreneuriat, mes articles offrent une perspective informée sur les tendances stratégiques et les défis contemporains, guidant les chefs d’entreprise vers des décisions éclairées. Mon engagement est de partager des insights percutants pour inspirer la réussite dans un monde en constante évolution.