Présentation du compte professionnel de la Société Générale

La Société Générale est un groupe bancaire français né en 1864 et dont l’objectif des actionnaires créateurs était « favoriser le développement du commerce et de l’industrie en France ».

La Société Générale est très implantée sur le territoire avec plus de 1 700 agences en France et plus de 1 200 conseillers professionnels dont des experts dédiés aux professions libérales et aux TPE. L’enseigne est présente également en Europe et dans le monde avec 117 000 collaborateurs dans 66 pays.

Société Générale Pro, c’est aussi un engagement de proximité et des services bancaires qui s’adaptent à votre mobilité.

Découvrons ensemble l’offre aux professionnels de la Société Générale.

Les services, les moyens de paiement et d’encaissement

Conçues pour les pro, les formules Jazz Pro et Jet Pro sont modulables et adaptées aux exigences des professionnels. Le regroupement des différents services bancaires de base en une seule cotisation permet de réduire les coûts bancaires.

Jazz pro

Vous profitez des produits et services indispensables à la gestion de votre compte professionnel ainsi que de l’accompagnement d’un conseiller « clients professionnels » attitré.

Cette formule facilite la gestion de votre compte pro, avec des conditions tarifaires réduisant les coûts de gestion tout en permettant de le gérer de façon simple et autonome grâce à l’accès à distance.

La cotisation annuelle forfaitaire est économique par rapport aux formules avec paiement des services à l’unité.

Avec un accès en ligne 24/24 via Progéliance Net et Appli Pro (iOS ou Android), le professionnel possède deux accès au suivi et à la gestion de son compte mais aussi des moyens rapides et efficaces pour contacter son conseiller.

Des réductions sur des services et des produits à valeur ajoutée, sur les cotisations cartes bancaires « client particulier » sont incluses à la souscription de Jazz Pro.

Jet pro

C’est un financement accessible sur demande, en fonction des besoins ponctuels.

La demande de financement est très simple et l’obtention des fonds rapide.

Après avoir complété un dossier de demande de financement, joint les pièces justificatives, l’accord est très vite reçu et le versement des fonds intervient en 48h chrono. Ce service colle parfaitement aux attentes des professionnels.

Les moyens de paiement et d’encaissement

Quand on est pro, on a besoin de moyens de paiement mais aussi d’identifier les différents moyens d’encaissement. En voici le détail :

Moyens de paiement :

  • Carte bancaire selon option retenue
  • Chéquier
  • Chèque de banque
  • Virement SEPA
  • Virement non SEPA

Moyens d’encaissement :

  • Terminal de paiement
  • Chèque
  • Espèces
  • Virement SEPA
  • Virement non SEPA

Le coût du compte professionnel

Outre la formule forfaitaire de l’offre Jazz Pro incluant les services de base, il faudra inclure, en fonction des besoins de chacun des services optionnels. Voici en détail le coût du compte professionnel de base :

Jazz Pro
Cotisation mensuelle 39 €
Tenue de compte Incluse
Banque en ligne Incluse
Commissions de mouvements Incluse
Cartes bancaires Optionnelles
Assurances Optionnelles
Chèques de banque 3 par an inclus
Cible de clientèle Artisans, commerçants, TPE et professions libérales

Le choix de carte bancaire se porte sur une Carte Visa Business à 53 €/an ou la Carte VisaGold Business à 141 €/an, toutes les deux à débit immédiat ou différé.

Ouvrir un compte professionnel à la Société Générale

L’ouverture d’un compte professionnel peut se faire simplement après avoir convenu d’un rendez-vous avec un conseiller clientèle professionnelle. C’est une démarche physique qui présente l’avantage de pouvoir compter sur les conseils d’un spécialiste qui saura déterminer avec son client quels sont ses besoins essentiels. La Société Générale permet également la possibilité d’ouvrir un compte en renseignant un formulaire en ligne, voire même lors d’un entretien téléphonique.

Un avis sur le compte pro de la Société Générale

Banque de tradition créée par des professionnels pour des professionnels, la Société Générale a su conserver une implantation nationale tout en misant sur la modernité des services en ligne ; en témoigne sa position de leader de la banque en ligne depuis l’acquisition du groupe devenu « Boursorama ».

Un avis sur l’offre et ses options incluses : l’offre de base est pertinente avec ses services et l’accès à la gestion du compte en ligne ou via l’application mobile pour une cotisation mensuelle modique. Bien sûr à ce coût, le professionnel devra ajouter certains services adaptés à ses besoins et choisir sa gamme de carte bancaire. Peut-être qu’au final le coût global sera supérieur à certaines offres du marché (notamment les offres des banques en ligne ou néo banques), mais la relation de confiance entre le conseiller et son client nous semble tellement plus importante que l’économie de quelques Euros, obtenue en allant glaner un prix bas plutôt que des services personnalisés.

A lire aussi : Présentation du compte professionnel LCL PRO

La SSI, Sécurité Sociale des Indépendants

Anciennement gérée par le RSI (Régime Social des Indépendants) qui était un organisme de droit privé sous contrat avec l’état, la protection sociale des travailleurs non-salariés est depuis le 1er janvier 2020 assurée par la SSI (Sécurité Sociale des Indépendants), intégralement rattachée au régime général de la sécurité sociale. Depuis cette date, tous les dirigeants d’entreprise et travailleurs indépendants y sont obligatoirement affiliés, en dehors des professions gérées par la CIPAV (Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d’Assurance Vieillesse).

Définition de la SSI

La Sécurité Sociale des Indépendants est un organisme mis en place par l’Etat pour remplacer l’ancien régime (RSI) et qui prend en charge la protection sociale, la santé, l’invalidité, le décès et la retraite des travailleurs non-salariés. Les catégories de professionnels automatiquement rattachées à la SSI sont les artisans, les commerçants et certaines professions libérales non rattachées à un régime spécial.

Ce régime mis en place en 2020 est calqué sur le système de protection des salariés et géré, à quelques différences près, de la même manière. Il ne s’agit pas d’un régime à part, la SSI fait partie intégrante du régime général de la sécurité sociale des salariés.

Les professionnels non-salariés rattachés à la SSI

Au même titre qu’un employeur déclare immédiatement à l’embauche son salarié à l’URSSAF, par principe, tous les travailleurs non-salariés sont affiliés dès leur enregistrement au registre des métiers ou au registre du commerce, à la Sécurité Sociale des Indépendants.

Il s’agit aussi bien des entrepreneurs individuels qu’ils soient soumis au réel ou au réel simplifié, qu’ils soient ou non en micro-entreprise, que des dirigeants de sociétés, des chefs d’entreprise en EIRL, des gérants des EURL, des associés de SNC, ou des gérants de SARL majoritaires en capital ou en droit de vote.

Les conditions d’affiliation à la SSI

Pour être affilié à la SSI, il ne faut pas exercer une des activités professionnelles dépendant de la CIPAV (Géomètres experts, ostéopathes, chiropracteurs, etc). Cependant, les professionnels dépendant déjà de la CIPAV et ne faisant pas partie de la liste des professions dépendant obligatoirement de la CIPAV et affiliés avant 2020 ont la possibilité de demander leur changement pour la SSI à condition d’en faire la demande avant le 31 décembre 2023.

Depuis le 1er janvier 2020, tout travailleur indépendant qui déclare son début d’activité est automatiquement couvert par le régime de sécurité sociale des indépendants et bénéficie de fait d’une couverture sociale.

En ce qui concerne les professionnels déjà en activité avant 2020, le transfert de leur ancienne caisse sociale s’est fait de façon automatique et les droits acquis ont été maintenus lors de l’adhésion à la SSI.

Comment la SSI est organisée ?

La Sécurité Sociale des Indépendants exerce des couvertures de risques dans des domaines très différents:

  • la retraite de base ainsi que complémentaire,
  • l’assurance maladie,
  • les indemnités journalières en cas d’arrêt de travail,
  • la maternité,
  • l’invalidité et le décès.

Chacun de ces domaines est géré par un organisme spécifique :

  • La CARSAT (Caisse d’Assurance Retraite et de la Santé Au Travail) est l’entité qui assure la gestion de la retraite de base. C’est la branche « Retraite ». Notons que les caisses de retraite complémentaires diffèrent selon les secteurs d’activité.
  • Les CPAM (Caisses Primaires d’Assurance Maladie) gèrent les risques maladie pour les remboursements de soins et hospitalisations, les indemnités journalières en cas d’arrêt de travail. C’est la branche « Santé ».
  • La CAF (Caisse d’Allocations Familiales) représente la branche « Famille », elle gère et distribue les aides aux familles allocataires.
  • L’URSSAF (Union de Recouvrement pour la Sécurité Sociale et les Allocations Familiales) est l’organisme chargé de recouvrer les cotisations auprès des indépendants (comme pour le régime salarié) et de les redistribuer aux bénéficiaires, parents isolés, locataires de logement, retraités, invalides, etc.

Système de calcul des cotisations

Par définition, et contrairement aux salariés, un travailleur indépendant ne connait pas ses revenus à l’avance. C’est pourquoi la SSI va procéder à une estimation des cotisations à acquitter en se basant sur les derniers revenus connus, puis lorsque les revenus sont déclarés, la SSI procèdera à un ajustement en milieu d’année. C’est ce qu’on appelle le système d’acomptes/régularisation.

Illustrons ces modalités avec un exemple :

Un artisan avait déclaré 25 000 € de revenus en 2020. Pour l’année 2021, il déclare 30 000 € lors de sa déclaration de revenus en mai. Dans un premier temps, l’URSSAF ne connaissant pas les revenus de 2021, applique ses taux de cotisation sur les revenus connus, donc ceux de 2020. Ensuite, lorsque la déclaration des revenus de 2021 sera établie, c’est-à-dire mi-2022, l’URSSAF procèdera à un ajustement de ses cotisations.

Depuis 2021, le travailleur non-salarié déclare ses revenus une fois par an. Cependant, il peut choisir de régler ses cotisations sociales au trimestre (attention aux retards qui entraînent des majorations), ou au mois, par prélèvement automatique, virement bancaire, carte bancaire ou télépaiement.

Les différents taux de cotisation

Une des grandes différences avec le régime des salariés réside dans le fait que la SSI applique des taux de cotisation aux revenus nets des professionnels indépendants quand le régime général des professions salariées applique des taux aux employés et employeurs sur les revenus bruts.

On entend comme revenus nets :

  • Les bénéfices (résultats) quand il s’agit d’une entreprise individuelle ou d’une société soumise à l’impôt sur le revenu ;
  • Le chiffre d’affaires brut dans le cas de la micro-entreprise ;
  • La rémunération et les dividendes versés (supérieur à 10 % du capital social) dans le cas des SARL, EURL et EIRL soumises à l’impôt sur les sociétés.

Les taux de cotisation appliqués à ces différents types de revenus vont alimenter les caisses chargées de couvrir les risques des travailleurs non-salariés. Voici quels en sont les montant dans le détail :

Allocations familiales 3,10 %
Indemnités journalières 0,85 %
Maladie et maternité 6,50 %
Retraite de base et retraite complémentaire 25,75 %
Invalidité et décès 1,30 %
CGS et CRDS 9,70 %
Total cotisations 47,20 %

Les taux exprimés ci-dessus ne tiennent pas compte de certains abattements auxquels ont droit les professionnels, notamment en cas de faibles revenus ou d’obtention de l’ACRE (Aide à la Création ou à la Reprise d’une Entreprise).

Pour finir, ce régime de protection sociale pour les professions indépendantes est venu rejoindre celui des salariés du privé pour une simplicité et des garanties plus en adéquation que lorsque les TNS (Travailleurs Non Salariés) adhéraient au RSI.

A lire aussi : La CIPAV, règles d’affiliation et calculs des cotisations

La CIPAV, règles d’affiliation et calculs des cotisations

La CIPAV, Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d’Assurance Vieillesse, est la principale caisse de retraite et de décès invalidité de nombre de professionnels libéraux. Nous allons détailler quelles sont les professions que gère la CIPAV, les modalités d’affiliation à la caisse, et enfin quelles sont les cotisations obligatoires et facultatives ainsi que leurs montants.

S’affilier à la CIPAV

Quels professionnels peuvent demander leur affiliation ?

La loi travail de 2018 a fortement rétréci le nombre de professions concernées et a dressé une liste non exhaustive de celles-ci. Cependant, depuis le 1er janvier 2019, les indépendants déjà affiliés peuvent conserver leur caisse ou choisir de dépendre du régime général de la sécurité sociale des indépendants (SSI). Ils peuvent opérer ce choix jusqu’au 31 décembre 2023.

Voici la liste des professions autorisées :

  • Architectes et architectes d’intérieur
  • Géomètres experts
  • Experts automobiles
  • Experts devant les tribunaux
  • Maîtres d’œuvre
  • Economistes de la construction
  • Ingénieurs conseils
  • Moniteurs de ski
  • Guides de haute montagne
  • Accompagnateurs de moyenne montagne
  • Ostéopathes et Chiropracteurs
  • Psychologues et psychothérapeutes
  • Ergothérapeutes
  • Diététiciens
  • Guides conférenciers
  • Artistes non affiliés à la maison des artistes

Affiliation, les règles

Lors de la création d’entreprise, un dossier est déposé au centre de formalité des entreprises (CFE) de son département. La demande d’affiliation à la CIPAV est effectuée une fois le dossier de création enregistré. L’immatriculation à la caisse prendra effet le premier jour du trimestre suivant le début de l’activité indépendante (qu’il y ait eu des revenus ou non).

Les cotisations retraite de base, retraite complémentaire et prévoyance

Chaque année, les professionnels indépendants doivent s’acquitter de leurs cotisations auprès de la CIPAV pour les régimes de retraite de base, retraite complémentaire et d’assurance invalidité décès.

Cotisations retraite de base

Les cotisations appelées par la caisse de retraite sont calculées sur le montant des revenus non-salariés nets perçus par le professionnel indépendant. Voici le barème 2022 :

TRANCHES DE REVENUS COTISATIONS
Inférieurs à 4 731 € Forfaitaire : 477 €
Compris entre 4 731 € et 41 136 € 10,10 % du revenu
Compris entre 41 136 € et 205 680 € 3 385 € + 1,87 % du revenu
Supérieurs à 205 680 € 7 231 €

Cotisations retraite complémentaire

Pour la caisse de retraite complémentaire, l’assujetti cotise également sur le montant des revenus non-salariés perçus mais les tranches de revenus sont différentes. Voici le barème 2022 :

REVENUS COTISATIONS
Inférieurs à 26 580 € 1 527 €   (classe A)
Compris entre 26 580 € et 49 280 € 3 055 €   (classe B)
Compris entre 49 280 € et 57 850 € 4 582 €   (classe C)
Compris entre 57 850 € et 66 400 € 7 637 €   (classe D)
Compris entre 66 400 € et 83 060 € 10 692 €   (classe E)
Compris entre 83 060 € et 103 180 € 16 802 €   (classe F)
Compris entre 103 180 € et 123 300 € 18 329 €   (classe G)
Supérieurs à 123 300 € 19 857 €   (classe H)

Soulignons qu’en cas de revenus faibles, le professionnel peut demander une réduction de ses cotisations appelées. Nous retiendrons qu’en ce cas, il obtiendra moins de points de retraite, voire pas du tout.

Cette réduction de cotisation est calculée comme suit :

  • 100 % si revenu max = 6 170 €
  • 75 % si revenu max = 12 157 €
  • 50 % si revenu max = 18 236 €
  • 25 % si revenu max = 24 314 €

Cotisations caisse de prévoyance invalidité décès

Pour le régime de prévoyance, le chef d’entreprise est affilié jusqu’à son 65 ème anniversaire et a le choix entre trois classes de couverture avec, pour chacune, une cotisation forfaitaire. Lorsque l’assuré a déclaré moins de 6 170 €, il peut demander à être exempté de cette cotisation. Retenons néanmoins qu’en ce cas, il n’a pas de couverture des risques d’invalidité et de décès.

Cotisations 2022 :

  • Classe A : 76 €
  • Classe B : 228 €
  • Classe C : 380 €

Le paiement des cotisations

Depuis la réforme du régime et la loi travail, les cotisations afférentes à ces trois caisses sont en règle générale réglées annuellement vers la mi-octobre. Néanmoins chaque assuré peut demander à être prélevé mensuellement.

Lorsque la CIPAV a connaissance des revenus de ses affiliés, elle adresse un appel à cotisations relatif aux revenus déclarés de l’année N, et ajuste cet appel en tenant compte de l’éventuelle régularisation relative aux revenus réellement perçus l’année N-1.

La création d’entreprise

Dès son immatriculation et son enregistrement à la caisse interprofessionnelle, l’entrepreneur doit régler ses cotisations. La première année, celles-ci sont forfaitaires par défaut car les revenus ne sont pas encore connus.

Ces cotisations forfaitaires se basent sur des revenus plancher :

  • Retraite de base : 19 % du plafond annuel de la sécurité sociale (PASS 2022 = 41 136 €)
  • Retraite complémentaire : Inférieurs à 26 580 €, cotisation de classe A = 1 527 €
  • Invalidité et décès : Cotisation de classe A, 76 €

L’ACRE

L’obtention de l’ACRE (Aide à la Création ou à la Reprise d’un Entreprise – anciennement ACCRE) permet au chef d’entreprise de bénéficier d’une exonération de ses cotisations à la CIPAV pendant 1 an.

  • Retraite de base : Exonération totale si revenu inférieur ou égal à 75 % du PASS
  • Retraite complémentaire : Exonération totale (possibilité de souscrire à tranche A ou B)
  • Invalidité et décès : Exonération totale

La CIPAV, cotisations minimales

Lorsque le chef d’entreprise n’a pas de revenu ou si ce dernier est inférieur à 4 731 €, il peut demander une dispense de sa cotisation concernant la prévoyance et une réduction de 100 % de sa cotisation de retraite complémentaire. Ainsi, il ne règlera qu’une cotisation minimale pour la retraite de base, soit 478 € pour 2022.

Attention toutefois, dans ce cas, il n’y a aucune couverture décès invalidité, ni point de retraite complémentaire.

Les cotisations autres que la CIPAV

Les cotisations versées à la CIPAV ne sont pas les seules que doivent régler les entrepreneurs affiliés.

En effet, ils doivent également acquitter des cotisations relatives à la maladie, maternité et les allocations familiales. De plus, ils doivent régler la CSG (Contribution Sociale Généralisée) et la CRDS (Contribution pour le Remboursement de la Dette Sociale).

Ces cotisations et contributions sont recouvrées par un organisme unique, l’URSSAF (l’Union de Recouvrement pour la Sécurité Sociale et les Allocations Familiales).

A lire aussi : La SSI, Sécurité Sociale des Indépendants

Immonot.com, une plateforme du groupe Notariat Services

Le marché de l’immobilier se porte décidément très bien. Le nombre des transactions immobilières n’a cessé d’augmenter ces dernières années, et ce malgré la crise sanitaire. Les investisseurs professionnels ainsi que les propriétaires particuliers se trouvent sur un marché de plus en plus concurrentiel. L’avènement de l’utilisation des réseaux sociaux par les professionnels des transactions, ainsi que l’utilisation de plus en plus répandue de l’intelligence artificielle font naitre des initiatives innovantes dans le domaine de l’achat et de la vente de biens immobiliers.

C’est le cas de la plateforme Immonot, qui a su mettre en place un système de transactions immobilières moderne et très efficace.

Les outils de la plateforme Immonot.com

La plateforme immobilière créée par les notaires Immonot met à la disposition des vendeurs et des acquéreurs des outils à la pointe de l’innovation. L’accès à ces services permet à chacun de bénéficier sur un même site de conseils émanant de professionnels de l’immobilier tels que les notaires.

Voici quelques-uns des outils destinés à faciliter la rencontre entre l’offre et la demande de biens immobiliers :

  • Annonces immobilières
  • Estimer la valeur de mon bien immobilier
  • Calculer ma capacité d’emprunt
  • Chiffrer mes mensualités ainsi que les frais de notaire
  • Connaître le marché de l’immobilier dans ma ville

Avant de vendre ou acheter un bien immobilier, il faut bien entendu tenir compte de plusieurs critères importants : le prix d’achat ou de vente, la nature du bien immobilier, notre capacité d’endettement en cas de recours à l’emprunt et les conditions financières de remboursement de prêt.

Evidemment, dans ce dernier cas, les relations avec sa banque et la situation légale de l’acquisition peuvent rendre les choses plus faciles ou tout au moins différentes (SCI, viager, défiscalisation, etc.).

Le portail Immonot permet d’intégrer ces facteurs et d’avancer dans son projet avec des données avisées servies par des spécialistes de l’immobilier, les notaires.

Données chiffrées du groupe Notariat services

Créé il y a 50 ans, le groupe Notariat services, fort de ses 76 salariés, génère un chiffre d’affaires de 7,5 millions d’euros, ce qui lui permet de figurer parmi les plus importants interlocuteurs sur le marché des transactions immobilières.

La plateforme Immonot propose en ligne plus de 80000 annonces de vente ou de location générant chaque mois 1 million de visites avec plus de 7 millions de pages vues.

Le groupe possède également des magazines périodiques distribués à travers le pays. Il s’agit de 18 revues qui alimentent 34 départements, délivrant des conseils, présentant des annonces de vente ou de location. En plus de ces magazines, Notaires Services a développé deux applications mobiles permettant de bénéficier d’analyses d’experts (Immonot expert) ou de conseils concernant les négociations immobilières (Immonot pro).

La haute technologie développée par le groupe a engendré un concept radicalement novateur et d’une efficacité redoutable : 36 heures-immo.

Immonot.com, une communication efficace qui facilite les transactions

Concept novateur développé par Immonot, 36h-immo rencontre un vif succès grâce à une communication efficace et très présente mais aussi grâce à l’utilisation d’outils performants d’aide à la décision.

Les annonces sont visibles en ligne, à la fois de façon classique mais aussi en 3D, ainsi qu’au travers de vues à 360°. Les biens sont valorisés grâce aux techniques de home staging. Ces techniques permettent aux futurs acquéreurs de se faire un avis et de se projeter dans leur future maison, cela rend d’autant plus rapide la conclusion de la vente.

Presse spécialisée, réseaux sociaux, sites internet affiliés font que les informations sont très vite portées à la connaissance de tous. De plus, le groupe mise sur un marketing dynamique de proximité avec des écrans publicitaires, des affiches disséminées sur le territoire, sans oublier des outils plus modernes tels que les mails ou l’e-pub.

Le groupe Notariat Services n’est pas sur la toile que  www.immonot.com, il a développé également des publications spécialisées en ligne :

Vente immo en 36 h chrono grâce aux enchères

Voyons ensemble le principe de ce concept ainsi que toutes les étapes d’une vente immobilière aux enchères avec 36h-immo.

Quel est le principe du concept de 36h-immo ?

Partons d’un postulat. Aucun vendeur de bien immobilier ne souhaite que la conclusion de la vente de son bien dure excessivement. A partir de ce constat, imaginons que votre maison, après une évaluation réalisée par des professionnels de l’immobilier tels que les notaires, soit présentée à la vente devant des acquéreurs qui vont pouvoir proposer, dans un temps défini, des enchères afin de l’acquérir. C’est le concept de 36h-immo.

Sans oublier que ledit acquéreur potentiel aura eu tout loisir de visiter le bien au travers de dizaines de photos, d’images en 3D et de détailler le bien à l’aide de vues à 360°.

Comment se déroule une vente immobilière aux enchères avec 36h-immo ?

Dans un premier temps, l’acquéreur potentiel découvre les biens au travers des dizaines d’annonces immobilières. Ensuite, il va opérer un choix sur une maison précise. Il pourra la visiter aux dates proposées.

Une demande d’adhésion lui sera adressée, ainsi qu’un demande d’agrément qu’il devra retourner paraphée, accompagnée de sa pièce d’identité et du plan de financement dûment approuvé. A réception des pièces, des codes d’accès à la plateforme de vente en ligne lui seront transmis. L’acquéreur aura ainsi accès à la plateforme 36h-immo et pourra suivre les enchères.

La vente se déroule durant 36h. Le vendeur, au terme de ce délai, désigne la meilleure offre. Mais il peut aussi opter pour la vente en ligne sans délai fixé, ce qui lui laisse le choix de stopper les enchères lorsque le montant proposé lui convient.

En conclusion, le portail 36h-immo présente des biens immobiliers en exclusivité à des prix de départ raisonnables. Le déroulement des enchères immobilières se fait de manière transparente et les transactions sont sécurisées et supervisées par un notaire mandaté par le groupe Notariat-Services.

Présentation de Parcoureo, la plateforme d’orientation et d’insertion en ligne

Tout au long de la vie, vous allez vous questionner sur votre orientation professionnelle. Quel avenir professionnel ? Quel métier choisir et comment y accéder ? Et même une fois engagé dans la vie active, ces interrogations reviennent quand vous voulez changer de métier. Il vous faudra identifier vos compétences et surtout ce que vous voulez faire de la suite de votre parcours professionnel.

Et c’est là que la plateforme Parcoureo.fr va vous être utile. Découvrons ensemble ce portail en ligne et sa palette d’outils.

Qu’est-ce que la plateforme Parcoureo.fr ?

Parcoureo.fr est une plateforme en ligne spécialisée dans l’accompagnement professionnel tout au long de la vie. Cette plateforme a été crée par la fondation JAE qui concevait dans les années 90 des outils d’aide à l’orientation. Grâce à Parcoureo, vous allez disposer d’outils qui vont vous guider et vous aider à trouver votre futur métier.

Cet outil est à destination des jeunes désireux de s’insérer dans la vie active ainsi que des adultes en quête d’un métier ou en reconversion professionnelle.

Vous aurez à votre disposition des ressources en ligne et des guides métiers. Vous allez pouvoir évaluer vos compétences et construire votre projet professionnel.

Quels sont les outils associés à la plateforme Parcoureo.fr ?

Parcoureo.fr met à disposition toute une gamme d’outils qui vont vous permettre de vous orienter. Que vous soyez jeune à la recherche d’un métier ou adulte en quête d’une nouvelle orientation professionnelle, les outils associés à la plateforme ont été élaborés pour répondre à votre objectif d’insertion professionnelle.

Les outils ont été conçus par des entreprises, des professionnels de l’insertion et des spécialistes de l’orientation.

Les outils sont accessibles en ligne, régulièrement actualisés et totalement interactifs et gratuits.

Il en existe 6. En voici le détail :

  1. Vraie Vie Vrais Défis : cet outil est à destination des jeunes sous forme d’un jeu de rôle. Le joueur se met dans la peau d’un jeune adulte qui découvre la vie active et les différents métiers. Il en apprend un peu plus sur le monde du travail et peut commencer à émettre des hypothèses métiers et réfléchir à son orientation scolaire.
  2. Inforizon : ici, la découverte des métiers se fait à partir de ses intérêts. C’est une application d’aide à l’orientation facile et ludique à base de questionnaires et de fiches métiers. L’objectif est de traduire ses compétences en métier. Le bilan de compétences sert d’appui à cette analyse. La cible est plutôt un public jeune.
  3. Pass’avenir : il s’agit d’élaborer son projet professionnel. Cet outil s’adresse donc à tout public. La connaissance de soi à travers des questionnaires sera la base pour identifier des cibles professionnelles. L’outil est entièrement paramétrable.
  4. Transfèrence : c’est un logiciel d’analyse et de transfert des compétences. L’étude des compétences transversales, transférables et spécifiques à certains emplois permettra d’identifier des métiers. Le marché de l’emploi de ces métiers sera mis en avant. L’outil se prédestine aux jeunes adultes.
  5. Pilot’ Emploi : le principe de cet outil est de partir des freins à l’emploi et de les analyser pour y remédier en apportant des solutions fiables et durables. Il s’adresse à un public éloigné de l’emploi.
  6. Japro : des conférences web avec des professionnels sont organisées de manière interactive et gratuitement. Des professionnels témoignent sur leur expérience métier et tout participant peut échanger en direct avec eux. Les interviews filmées et montées sont ensuite disponibles en ligne.

Comment utiliser la plateforme Parcoureo.fr ?

La plateforme Parcoureo.fr peut être utilisée en toute autonomie en distanciel, mais également en présentiel aux côtés de professionnels de l’orientation et de l’insertion.

Pour pouvoir se connecter à ce portail, il vous faudra réaliser plusieurs étapes :

  • Se rendre sur le site Parcoureo.fr.
  • Sur la page « Connectez-vous », renseigner votre code d’inscription. Lors de votre première connexion, vous devrez saisir ce code préalablement remis par votre conseiller d’orientation ou d’insertion.
  • Renseigner les informations demandées afin de créer votre compte personnel. Vous recevrez alors vos identifiant et mot de passe.
  • Lors des prochaines connexions, saisir vos identifiant et mot de passe reçus. Vous accèderez directement à votre espace personnel.
  • Accéder aux outils et ressources en ligne de la plateforme.

Pour conclure, le portail Parcoureo.fr est votre allié dans l’accompagnement et l’orientation professionnelle tout au long de la vie. Vous pourrez étudier et analyser le meilleur chemin à suivre quel que soit votre âge et le parcours déjà accompli.

Lire aussi : Comment se connecter à son ENT Ile de France ?

Tout savoir sur le CSP, Contrat de Sécurisation Professionnelle, et la création ou reprise d’entreprise

Vous venez d’être licencié pour motif économique et votre employeur vous propose le Contrat de Sécurisation Professionnelle ou CSP. Déjà, sachez qu’en tant que salarié, vous pouvez le refuser. Le CSP est un dispositif mis en place dans le but d’accompagner le salarié licencié dans ses démarches de reprise d’emploi. Il s’accompagne également d’une indemnité spécifique liée à la situation particulière du salarié licencié.

Quand on parle de reprise d’emploi, au-delà de retrouver un contrat de travail, vous pouvez aussi avoir le projet de créer ou reprendre une entreprise.

Voyons donc ensemble le Contrat de Sécurisation Professionnelle et son fonctionnement puis l’impact du CSP sur votre idée de création ou reprise d’entreprise.

Le Contrat de Sécurisation Professionnelle

Avant d’aborder la création ou reprise d’entreprise, comprenons bien le dispositif du CSP et surtout son mécanisme.

Présentation du dispositif de CSP

Le Contrat de Sécurisation Professionnelle est proposé par l’employeur à tout salarié qui se voit licencié pour motif économique. Il s’agit d’un accompagnement renforcé et individualisé dont l’objectif est de se réinsérer dans l’emploi dans les meilleures conditions. Cet accompagnement est dispensé par un conseiller Pôle Emploi ou un prestataire désigné par celui-ci.

Durant le dispositif du CSP, la personne licenciée aura le statut de stagiaire de la formation professionnelle. Elle peut reprendre une activité salariée, suivre une formation ou créer ou reprendre une entreprise.

Sont concernées les entreprises de moins de 1000 salariés (quel que soit le domaine d’activité) et les entreprises en redressement ou liquidation judiciaire quel que soit leur effectif.

Pour pouvoir bénéficier du CSP, le salarié licencié doit pouvoir justifier de :

  • 88 jours travaillés ou 610 heures travaillées (équivalent 4 mois) au cours des 24 derniers mois s’il a moins de 53 ans ;
  • 88 jours travaillés ou 610 heures travaillées (équivalent 4 mois) au cours des 36 derniers mois pour les salariés âgés de plus de 53 ans.

Marche à suivre pour la mise en place du CSP

Le Contrat de Sécurisation Professionnelle doit être proposé à tout salarié licencié économiquement.

L’employeur doit remettre au salarié un document écrit informant sur :

  • le fonctionnement du CSP,
  • le délai de réflexion du salarié,
  • la date effective de la fin du contrat de travail.

Si l’employeur ne propose pas le CSP au salarié, c’est le Pôle Emploi qui en fait la démarche.

Le salarié dispose d’un délai de réponse de 21 jours à compter de la notification du licenciement économique. Il peut accepter ou refuser le CSP. La non-réponse de la part du salarié à la fin de ce délai vaut pour refus du CSP.

Fonctionnement du CSP

Le Contrat de Sécurisation Professionnelle débute dès le lendemain de la fin du délai de réflexion du salarié licencié. Il dure 12 mois maximum sauf :

  • s’il y a reprise d’une activité professionnelle comprise entre 3 jours et 6 mois (délai de prolongation du CSP maximum 3 mois) ;
  • s’il y a des arrêts maladie (délai de prolongation du CSP maximum 4 mois) ;
  • s’il y a congé de maternité, de paternité ou d’adoption, ou congé de proche aidant (délai de prolongation ne pouvant pas dépasser la durée légale de ces congés).

Durant l’année d’accompagnement, le salarié licencié bénéficie d’un ensemble de mesures favorisant un retour accéléré à l’emploi durable.

Il perçoit une indemnisation appelée Allocation de Sécurisation Professionnelle (ASP).

Si à la fin de la période du CSP, le bénéficiaire est toujours à la recherche d’un emploi, il devra s’inscrire comme demandeur d’emploi et bénéficiera alors de l’allocation chômage d’Aide au Retour à l’Emploi (ARE).

La création ou reprise d’entreprise et le Contrat de Sécurisation Professionnelle

Lors de l’accompagnement dispensé par le CSP, vous allez peut-être voir émerger une volonté de créer ou reprendre une entreprise. Voyons comment va concrètement se dérouler cette activité si vous êtes sous CSP.

Création ou reprise d’entreprise à la sortie du CSP

A la fin de votre Contrat de Sécurisation Professionnelle, si vous êtes toujours à la recherche d’un emploi, vous serez inscrit comme demandeur d’emploi auprès de Pôle Emploi. Et si vous ne souhaitez pas exercer une activité professionnelle salariée mais plutôt créer ou reprendre une entreprise, vous allez pouvoir bénéficier des dispositifs suivants :

  • le maintien de votre ARE (Allocation de Retour à l’Emploi ) sous forme d’un versement mensuel (qui dépendra de vos revenus tirés de votre nouvelle activité) ou sous forme de capital appelé ARCE (Aide à la Reprise ou la Création d’Entreprise) (qui dépendra du montant restant de vos allocations) ;
  • l’Aide à la Création ou Reprise d’Entreprise (ACRE) qui est une exonération partielle du paiement des cotisations sociales pendant la première année d’activité de votre entreprise.

Création ou reprise d’entreprise en cours de CSP

Si durant votre Contrat de Sécurisation Professionnelle, votre projet de création ou reprise d’entreprise se décide, sachez que dès lors que vous vous immatriculerez (que ce soit en auto entreprise, en entreprise individuelle ou en société), vous sortirez du dispositif du CSP. Donc  cela finira le versement de votre Allocation de Sécurisation Professionnelle (ASP).

Le cumul CSP et entrepreneur est impossible.

Vous pourrez tout de même bénéficier des mêmes dispositifs de sortie du CSP que vus ci-dessus, à savoir le maintien de votre ARE sous le format mensuel ou en capital ainsi que l’Aide à la Création ou Reprise d’Entreprise (ACRE) .

 

Pour résumer, le Contrat de Sécurisation Professionnelle est un dispositif qui présente des avantages pour les salariés licenciés, et notamment lorsque vous avez le projet de création ou reprise d’entreprise.

 

Le BPO : qu’est-ce que c’est ?

Vous avez surement déjà entendu parlé du BPO ou Business Process Outsourcing. Mais de quoi s’agit-il ? Quelles notions se cachent sous ce terme ? A quoi sert-il ? Abordons ensemble ce qu’est le BPO ou Business Process Outsourcing afin de mieux le comprendre.

Définition du BPO, Business Process Outsourcing

C’est une notion marketing qui consiste à externaliser ou à sous-traiter une activité ou des process d’une entreprise chez un partenaire pointu dans ce domaine.

Cette technique permet de faire intervenir au sein de votre entreprise des professionnels experts dans leur métier à la place de vos salariés s’ils n’ont pas les compétences professionnelles adéquates. C’est ce que l’on appelle le Business Process Outsourcing (BPO) ou l’externalisation des processus d’affaires en français.

En cas de process essentiels mais non indispensables pour la stratégie des entreprises, ce service fait partie des solutions d’externalisation. Pour pallier à son manque de compétences en interne, l’entreprise sollicite l’aide d’un tiers.

Le BPO en marketing

Tous les services pour externaliser la gestion d’une entreprise sont concernés par le BPO, notamment dans les centres d’appel ou les plateformes de relation clients. Ici par exemple, le service clientèle sera gérer par des outsourceurs. C’est une technique populaire dans le domaine du marketing. Une tâche en particulier ou l’intégralité d’un métier peut être confiée à un prestataire.

Le BPO, en deux parties

Il existe principalement deux aspects lorsque l’on parle d’externaliser les processus :

  • Le BPO ou Business Process Outsourcing concernant le front office et tous les métiers en rapport avec la clientèle (assistance technique, service après-vente, conseil, etc) ;
  • Le BPO ou Business Process Outsourcing concernant le back-office et tous les services présents au sein de l’entreprise elle-même (comptabilité, juridique, service industriel, etc).

Le BPO, au niveau géographique

Si vous externalisez vos processus d’affaires à l’international, vous réalisez une externalisation « offshore ».

Si vous externalisez dans un pays proche du vôtre, on parlera d’une externalisation « nearshore ».

Et si vous sous-traitez dans votre pays mais dans une autre région que celle où se situe votre entreprise, alors il s’agira d’une externalisation « onshore ».

Pourquoi opter pour le BPO ?

C’est une stratégie avantageuse sur différents niveaux.

Vous réalisez des économies grâce à l’externalisation des activités de votre entreprise. La fiscalité et les rémunérations des employés peuvent être plus intéressantes en dehors de votre pays. Notamment si vous avez affaire à des pays en voie de développement. Des économies de coûts seront réalisées.

Vous êtes plus flexible grâce à la technique du BPO car lorsque votre marché évolue, vous pouvez être plus réactifs que vos concurrents.

Vous gagnez en compétitivité vis à vis des métiers que vous maîtrisez le mieux. Vos salariés peuvent s’investir dans les tâches qu’ils connaissent et vous vous démarquez de la concurrence. Car avec le BPO, vous sous-traitez ce que vous maîtrisez moins.

Et enfin, vous êtes plus performants parce que vous faites appel à des entreprises qui vous font gagner du temps en gérant vos données. Votre partenaire BPO permettra à votre entreprise d’obtenir de meilleurs résultats. Vous êtes gagnant sur toute la ligne.

Comment et quand contacter Pôle Emploi ?

Si vous êtes à la recherche d’un emploi, vous allez être amené à prendre contact avec l’agence Pôle Emploi la plus proche : dans le but de trouver un nouveau travail, afin de percevoir vos allocations chômage mais aussi pour signaler tout changement dans votre situation personnelle ainsi que professionnelle. En effet, le versement de votre allocation chômage est calculé en fonction de tous ces éléments.

En tant que demandeur d’emploi, vous allez rencontrer un conseiller Pôle Emploi. Pour cela, vous pouvez soit vous rendre directement au sein d’une agence, soit à distance par téléphone ou en ligne sur le site Internet de Pôle Emploi.

Le plus souvent, pour leur inscription, les demandeurs d’emploi se déplace, mais encore faut-il connaitre les horaires d’ouverture de votre agence.

Les démarches à effectuer auprès de son conseiller Pôle emploi

En fonction de votre situation, plusieurs démarches peuvent être réalisées auprès de votre conseiller Pôle Emploi :

  • Calcul de vos droits au chômage ;
  • Recherche d’un travail ;
  • Demande d’aides pour suivre une formation ;
  • Entraînements pour passer un entretien ;
  • Rencontre d’éventuels employeurs ;
  • Envoi de documents.

Rencontrer un conseiller Pôle Emploi en agence

Les agences Pôle Emploi sont ouvertes tous les matins pour vous accueillir avec ou sans rendez-vous du lundi au vendredi entre 8h30 et 12h30.

Les après-midis sont consacrées aux personnes qui ont rendez-vous avec leur conseiller Pôle Emploi selon les horaires suivants : du lundi au mercredi entre 12h30 et 16h30 et le vendredi entre 12h30 et 15h30.

Contacter un conseiller Pôle Emploi par téléphone

Vous pouvez contacter Pôle Emploi par téléphone. Vous avez donc deux numéros de téléphone à votre disposition selon que vous soyez demandeur d’emploi ou recruteur.

Si vous êtes demandeur d’emploi, il faudra appeler le 39 49

Si vous êtes à la recherche d’un emploi, en appelant le 39 49, vous aurez le choix de réaliser votre démarche par le biais d’un service automatique ou de pouvoir parler directement à un conseiller :

  • Si vous souhaitez seulement consulter votre dossier ou que vous souhaitez vous actualiser, le service automatique sera la solution adaptée à ce type de démarche. Le service est disponible tous les jours à toutes heures du jour et de la nuit.
  • Si vous souhaitez vous entretenir avec un conseiller Pôle Emploi, vous pourrez le faire en respectant certains horaires :
    • Les lundi, mardi et mercredi entre 8h30 et 16h30 ;
    • Le jeudi entre 8h30 et 12h30 ;
    • Le vendredi entre 8h30 et 15h30.

L’appel au 39 49 est gratuit

Contacter votre conseiller Pôle Emploi par téléphone via le 39 49 est entièrement gratuit pour tout demandeur d’emploi depuis un poste fixe. Les démarches par mail et via le site Internet sont également gratuites.

N’oubliez pas que vous pouvez aussi vous déplacer directement au sein de l’agence Pôle Emploi la plus proche.

Si vous êtes recruteur, il faudra appeler le 39 95

Si vous avez une offre d’emploi à déposer, en appelant au 39 95, vous serez directement mis en relation avec un conseiller Pôle Emploi. Vous serez guidé afin de déposer votre annonce et également pour prendre connaissance de votre profil employeur sur le site de Pôle Emploi.

Autres moyens d’être en contact avec votre conseiller Pôle emploi

L’application mobile Pôle Emploi « Mon Espace »

Vous pouvez rester connecté à votre espace Pôle Emploi grâce à l’application « Mon Espace ». Il vous suffit de la télécharger sur Google Play ou App Store. Cette application vous permet d’effectuer vos démarches administratives et de contacter votre conseiller Pôle Emploi.

L’envoi postal à votre agence Pôle Emploi

Vous avez aussi la possibilité d’envoyer un courrier postal à l’adresse de votre agence en exposant votre demande. Le délai de traitement par cette démarche sera cependant allongé.

Comment se connecter à son ENT Ile de France ?

Vous disposez d’un espace numérique de travail (ENT) Île de France et vous ne savez pas comment vous y connecter ?

Vous allez ci-dessous découvrir tout ce qu’il faut savoir à propos de votre espace ENT Ile de France, la plateforme informatique qui relie les parents, les élèves et leur lycée. C’est la sacoche numérique du travail scolaire de vos enfants.

La première connexion au compte ENT Ile de France

Cette application numérique permet grâce aux nouvelles technologies de connecter parents, élèves et professeurs sans se rencontrer réellement.

Pour la première connexion à votre compte ENT Ile de France, vous devez disposer :

  • d’un ordinateur,
  • d’une connexion Internet et
  • d’un navigateur web.

Une fois la page de votre navigateur ouverte, tapez dans la zone de recherche l’adresse suivante : https://monlycee.net/ . Cliquez sur le bouton bleu « Se connecter » en haut à droite de votre écran. Une nouvelle page s’ouvre et vous êtes redirigé vers l’interface de connexion où apparaissent les informations concernant la connexion à monlycée.net.

La connexion à mon compte ENT Ile de France

Sur la page de connexion et afin d’accéder à votre compte ENT, vous devez renseigner votre identifiant et votre mot de passe. Attention à bien renseigner ces champs, sinon vous ne pourrez pas accéder à votre compte. Une fois ces données bien renseignées, cliquez sur le bouton « Connexion ». Grâce à vos identifiants, vous allez accéder à l’espace numérique de travail concerné.

Vous pouvez aussi cocher la case « Se souvenir de moi » avant de vous connecter, cela vous fera gagner du temps lors de votre prochaine connexion et cela évitera les oublis d’identifiants. Cependant, si vous avez plusieurs comptes ENT Ile de France, il est préférable de ne pas cocher cette option et de saisir à chaque nouvelle connexion les identifiants correspondant à chacun des utilisateurs.

La connexion à votre compte ENT Ile de France est également accessible via un Smartphone. Vous trouverez l’application mobile Monlycée.net sur Google Play ou App Store. Il vous suffira de la télécharger et de vous laisser guider pour la première connexion. Il faudra également vous munir de votre identifiant et votre mot de passe.

Le refus d’accès au compte ENT Ile de France

Il peut arriver que votre demande de connexion au compte ENT Ile de France soit refusé. Dans ce cas, ne pas hésiter à refaire le processus de connexion depuis la première page https://monlycee.net/.

Si le problème n’est pas résolu lors de cette deuxième tentative, il s’agira de bien vérifier votre identifiant et votre mot de passe. Peut-être avez-vous mal écrit l’un des deux. Être attentif aux accents, majuscules, minuscules et symboles.

Sinon, il faut regarder à nouveau dans vos mails les identifiants de connexion qui vous ont été envoyés et retenter l’opération.

Si vous n’arrivez pas à retrouver votre identifiant et/ou votre mot de passe ENT Ile de France, il vous faudra les réinitialiser. Il vous suffira de cliquer sur « identifiant oublié » ou « mot de passe oublié ». Vous serez alors redirigé vers une nouvelle page qui vous demandera de renseigner votre adresse mail. Vous recevrez alors sur votre messagerie vos nouvelles données pour vous connecter.

Le problème de connexion à votre compte ENT Ile de France n’est pas résolu

Si vous rencontrez toujours des difficultés à vous connecter à votre compte ENT Ile de France, vous n’aurez pas d’autre choix que de joindre un conseiller. Toutefois, il n’existe pas de numéro de téléphone pour dialoguer. Un mail est à votre disposition : guy.daroles (@) iledefrance.fr afin de contacter le service client en ligne de l’ENT et exposer les difficultés rencontrées. Vous disposez également d’une adresse pour l’envoi postal de votre réclamation : ENT monlycée.net/Conseil régional d’Ile-de-France – Pôle Lycées/2, rue Simone Veil/93400 SAINT-OUEN.

Lire aussi : Présentation de Parcoureo, la plateforme d’orientation et d’insertion en ligne

Agence Zee Agency : votre partenaire webmarketing

L’e-marketing est devenu aujourd’hui le compagnon indispensable de toute entreprise grâce à des outils comme l’ordinateur, la tablette ou encore le smartphone. Le digital est partout et fait partie de nos pratiques professionnelles quotidiennes.

Se poser des questions comme l’efficacité de son site web par rapport à ses objectifs et ses finances, la stratégie de communication à mettre en place est tout à fait normal. Et ce sont à ces questions que répond l’agence e-commerce Zee Agency. Le marketing digital est l’essence même de ses prestations, c’est votre partenaire e-commerce. L’agence Zee Agency vous propose des prestations durables sur mesure.

Présentation de l’agence Zee Agency

Implantée à Paris, l’agence Zee Agency débute par le marketing digital. Puis elle se spécialise dans la communication. C’est aujourd’hui une agence de communication indépendante.

La conception et la création de sites web de nombreuses entreprises sont passées entre les mains expertes de cette agence e-commerce.

Cette agence dispose d’autres atouts et pas seulement en communication web.

Les activités du groupe Zee Agency

L’agence Zee Agency appartient au groupe du même nom.

Le groupe Zee Agency est présent sur plusieurs secteurs : le digital, le marketing, l’e-commerce et la communication bien sûr.

Plusieurs structures existent afin de représenter tous ces métiers :

  • Zee Agency : agence de stratégie digitale et réseaux sociaux
  • DAVAI Paris : production de vidéos et photos
  • Unique Paris : agence e-commerce
  • Zee Media : agence webmarketing
  • Opus Domus : agence développement web

Les prestations de l’agence Zee Agency

La spécialité de l’agence est la stratégie digitale et les réseaux sociaux.

L’agence Zee Agency s’est diversifiée en termes d’activités, vu le nombre croissant d’internautes. Ses prestations ont aussi gagné en qualité.

Incontournables aujourd’hui, les campagnes d’emailing font partie des prestations proposées par l’agence à ses clients. Ce type de prestation consiste, pour l’entreprise qui y adhère, à envoyer des emails à une liste de destinataires sélectionnés préalablement dans le but de les informer ou de les fidéliser.

L’agence propose aussi de mettre en place des campagnes de bannières qui reposent quant à elles sur une publicité graphique. Les clients ciblés par ce type de publicité reçoivent des messages publicitaires sous forme d’images ou d’animations.

Ces deux types de campagnes doivent être bien dosés de façon à ne pas agacer le client visé et en dosant au mieux l’image, le son et l’animation pour que la publicité soit impactante. C’est l’objectif que se fixe l’agence Zee Agency en assurant une publicité appelée « rich media ».

Autre prestation proposée par l’agence Zee Agency : le référencement des sites internet. En tant que spécialiste du maketing digital, l’agence Zee Agency vous accompagne afin d’optimiser votre présence digitale sur les moteurs de recherche, grâce au référencement naturel. Votre site internet sera plus visible sur le web, les utilisateurs navigueront plus aisément sur votre site car son apparence et son ergonomie seront optimisées.

Là où il ne faut pas oublier d’être présent, ce sont les réseaux sociaux : Facebook, Linkedin, Twitter, etc. Etre community manager de son propre site demande du temps et une certaine connaissance de chaque réseau. C’est aussi sur ce type de prestation que l’agence Zee Agency vous accompagne : les publications régulières, la création d’une communauté, les réponses aux commentaires… Toutes ces tâches sont à réaliser par un professionnel du marketing et de la communication si vous souhaitez être vu et reconnu par vos utilisateurs. Et l’agence Zee Agency est ce professionnel incontournable.

Et pour que votre entreprise dure dans le temps, l’agence Zee Agency est à vos côtés pour mettre en place avec vous un plan de communication qui suivra une stratégie de développement et digitale optimisée.

La force de l’agence Zee Agency

L’agence Zee Agency se différencie des autres agences par son indépendance. En effet, l’équipe de l’agence est dotée de toutes les compétences en développement digital, en communication, en référencement SEO et en webdesign dont ont besoin ses clients. L’agence Zee Agency dispose en interne de community managers, de chargés de référencement, de développeurs web, de designers. Tous ces métiers rien que pour vous grâce aux prestations de l’agence Zee Agency qui s’engage à mettre à votre disposition un interlocuteur unique qui connaitra bien votre entreprise.

Indépendante dans ses actions, l’agence Zee Agency a su accompagner ses clients dans leurs projets de communication digitale grâce à une équipe compétente et passionnée. Zee Agency, votre agence de communication globale.

Pour résumer

Avec Zee Agency, vous avez toutes les clés en main pour réussir votre communication digitale :

  • Grâce à leur studio, créez votre identité de marque ;
  • Définissez votre stratégie digitale en toute confiance ;
  • Soyez présent sur les réseaux sociaux en toute tranquillité ;
  • Proposez à vos clients une visite de votre site internet inoubliable ;
  • Identifiez vos cibles clients et utilisateurs grâce aux conseils avisés de l’équipe Zee Agency !