image de l'annonceur handicare

En 2016, plus de 3000 monte-escaliers vendus en France

Quelle est l’origine de Handicare, et comment l’entreprise s’est-elle affirmée en France ?

Handicare s’appelait auparavant Freelift. C’est un groupe international fondé aux Pays-Bas il y a 130 ans. Je suis arrivé dans le groupe il y a dix ans. Le monte-escalier n’était alors pas très connu en France, et nous avions sept représentants sur le pays. J’ai voulu changer un peu la politique avec l’idée de nous appuyer sur les compétences locales. Dès lors, j’ai sélectionné des sociétés travaillant dans le domaine de l’accessibilité, très bien implantées localement, connues et sérieuses. Nous avons défini un cahier des charges avec elles et tous les ans, elles signent une convention avec Handicare. C’est ainsi que nous sommes parvenus à étoffer notre réseau, avec aujourd’hui 57 distributeurs dans toute la France.


Comment faites-vous vivre ce réseau ?

Nous avons embauché deux animateurs, dont la mission est d’être au plus proche de nos clients en région. Nous organisons parallèlement des séminaires, au cours desquels nous regroupons l’ensemble des distributeurs et des commerciaux, car il est important que nous discutions tous de la même façon. Lorsque j’ai débuté, j’étais moi-même sur le terrain, à raison d’un minimum de plusieurs milliers de kilomètres par semaine, constamment au contact des distributeurs.


Quels sont les atouts de Handicare ?

C’est d’abord notre gamme de produits très étendue, qui intègre des monte-escaliers monorail et double-rails, des modèles conçus pour l’intérieur comme pour l’extérieur. L’autre atout est lié à l’intense activité de notre pôle Recherche et Développement. Ses équipes essayent d’apporter un maximum de technologies sur les appareils. A l’image d’une option d’alarme pour sécuriser les seniors, que nous intégrons sur le siège du monte-escalier. Nous avons par ailleurs travaillé avec des ergothérapeutes sur diverses fonctionnalités, pour intégrer par exemple, un éclairage à LED dans le marchepied. En dix ans, grâce à notre travail, nous sommes passés de 300 à plus de 3000 monte-escaliers vendus chaque année en France. L’ambition d’Handicare, c’est clairement de devenir le numéro 1 mondial. En ce qui concerne la France, nous avons récemment investi dans un bâtiment pour poursuivre nos formations.


Handicare, toujours à la pointe, à travers la réalité augmentée ?

Oui, nous avons d’une part développé un système de photométrie, appelé PhotoSurvey3D, mais également une application nommée Vision. Celle-ci donne l’opportunité au client, sur une tablette, de visualiser en 3D le monte-escalier qu’il souhaiterait acquérir, et d’imaginer instantanément le type de rail, la couleur et la gamme de siège qui répondraient le mieux à ses attentes. Ce sont des innovations essentielles au service des clients, en particulier des seniors, qui ressentent un réel besoin de se projeter dans leur démarche d’achat de monte-escalier.


Handicare est une référence mondiale dans la fabrication de monte-escaliers. Entretien avec Fernand Da Silva, Directeur France d’un groupe en constante évolution.

photo de Fernand Da Silva Fernand Da Silva Directeur

regardez notre video

Nous Contacter

Suivez nous sur les réseaux