image de l'annonceur kloe

Leader mondial des équipements de fabrication microfluidique

Qu’est-ce que la microtechnologie, et quelle est votre position sur ce secteur ?

La microtechnologie est un secteur industriel très innovant qui permet de produire des composants à un niveau de précision extrême, de l’ordre du micromètre, voire du nanomètre. Elle était utilisée jusqu’à présent dans les secteurs industriels à très forte valeur ajoutée, tels que la microélectronique. Après avoir fondé Kloé en 2001 avec le dépôt de notre premier brevet, puis commercialisé notre première gamme de composants optiques intégrés, j’ai fait le pari en 2006 de devenir nous-mêmes équipementiers et de produire nos propres machines pour la microtechnologie. L'objectif majeur était de rendre accessible au plus grand nombre, les microtechnologies jusque-là réservées au monde de la microelectronique. Nous avons autofinancé cette migration grâce à notre essor régulier. Nous sommes ainsi restés totalement indépendants et 100% français ! Notre site de production est à Montpellier et nous détenons aujourd’hui 12 brevets.


L’innovation est donc au cœur de votre métier…

Nous avons développé les gammes d’équipements Dilase et UV KUB, fondée sur une véritable innovation de rupture pour le domaine de la microtechnologie : contrairement aux machines actuelles qui fonctionnent avec des lampes à mercure, nos produits utilisent un rayonnement laser de haute résolution (Dilase) ou des LED UB (UV KUB). La photolithographie s’avère dès lors de bien meilleure qualité et permet de produire pour un coût inférieur des composants nouveaux pour des applications nouvelles comme la microfluidique. En clair, avec cette innovation, la microtechnologie devient accessible à des domaines industriels qui ne pouvaient pas s’offrir ces techniques jusqu’à présent ! Nos équipements fabriquent ainsi des « réacteurs microfluidiques » pour le domaine biomédical, en haute précision pour un coût de fabrication bien moindre sans nécessiter de travailler en salle blanche.


Quelles sont vos ambitions ?

A ce jour, nous avons vendu 200 de nos machines, dont 60% à l’international dans 30 pays différents, sur les 5 continents. 80% sont dédiées au biomédical et à la microfluidique. Nous sommes notamment présents au Japon, le pays majeur de la microtechnologie, c’est une grande fierté pour nous ! Nous aurons réalisé 2 M€ de CA cette année, et visons 2,5 à 3M€ pour 2017. Nous voulons prendre position dans 3 nouveaux pays par an. Mieux, sous l’impulsion de grands laboratoires qui ont été convaincus par nos technologies, nous développons à présent une imprimante 3D d’un niveau de résolution jamais atteint : 5 microns contre plus de 50 microns pour les technologies actuelles. Les premiers essais portent sur la fabrication d’os de synthèse et de parois intestinales. Il s’agit des premiers pas vers ce qu’on appelle la bioimpression, qui devrait nous permettre d’assoir notre statut d’acteur incontournable de la microfluidique et des technologies pour le biomédical.

Entreprise 100% française, Kloé est le leader mondial de la technologie d’écriture directe par laser dans des couches épaisses. Une technologie révolutionnaire qui rend la très haute précision accessible à des secteurs aussi variés que le biomédical, la photonique, la microfluidique, les MEMS... Explications avec Paul Coudray, son co-fondateur.

photo de Paul Coudray Paul Coudray, co-fondateur

Nous Contacter