image de l'annonceur bidmotion

Pépite de l’Ad Tech

Présentez-nous BidMotion.

Créée en décembre 2014, BidMotion est une start-up française active sur le marché de l’Ad-Tech, autrement dit l’Advertising Technology, L’entreprise a connu un formidable développement puisque nous avons réalisé un chiffre d’affaires de 9,5 millions de dollars, dès la première année. En 2016, il devrait se situer autour de 42 millions de dollars et atteindre les 70 millions, en 2017. Bidmotion emploie une vingtaine de collaborateurs, une équipe très internationale puisqu’elle compte 9 nationalités différentes. International, le trio de cofondateurs l’est aussi : Juan Mostazo est Espagnol, Abhishek Tiwari est Indien et je suis Français.


Votre innovation fait un carton. De quoi s’agit-il précisément ?

Nous avons développé une solution technologique innovante et disruptive, en l’occurrence des algorithmes exploitant d’énormes bases de données, qui permet aux entreprises d’optimiser leurs campagnes publicitaires et marketing sur mobile. Concrètement, nous mettons à la disposition de nos clients un outil qui leur permet d’optimiser l’impact de leur offre publicitaire en ciblant le public que cette offre est le plus susceptible d’intéresser et au moment le plus opportun pour ce faire. L’intérêt de notre solution, c’est qu’elle est rapide et très facile d’utilisation, pour ne pas dire ludique.


Qui sont vos clients ?

Ce sont majoritairement de grands groupes internationaux comme Uber, Yelp ou bien King, par exemple. La majeure partie de nos clients sont étrangers, notamment américains. Nous réalisons 99% de notre CA à l’étranger.


Mais vous avez choisi de vous installer à Paris.

Avant de créer BidMotion, je vivais à Berlin où j’ai créée différentes start-ups. La vente de la dernière en date a d’ailleurs servi à financer BidMotion. Nous aurions pu rester à Berlin ou bien nous installer aux Etats-Unis, à Londres ou à Barcelone, une ville qui monte en puissance dans la high-tech. Nous avons finalement opté pour Paris qui cumule les avantages : une véritable culture internationale, un fort pouvoir d’attractivité qui permet d’attirer des talents du monde entier, enfin, le pays forme des ingénieurs d’une très grande qualité. L’écosystème et la dynamique impulsée par la French Tech est également un bon point. Si nous pouvons, à notre niveau, participer à ce que la France soit la référence en matière de technologies Ad Tech, c’est parfait.


Quelles sont vos priorités ?

Nous finalisons un nouveau produit davantage orienté marketing-automation, qui va venir complémenter notre solution actuelle. Nous travaillons aussi à l’ouverture de bureaux à l’étranger, aux Etats-Unis ainsi qu’en Asie, surement en Corée du Sud. Enfin, nous préparons une levée de fonds qui portera sur plusieurs dizaines de millions d’euros, afin d’accélérer notre déploiement et d’augmenter encore nos investissements dans la recherche. Pour l’heure, avec mes deux associés, nous détenons l’intégralité du capital de l’entreprise.


BidMotion a développé une solution Ad Tech qui cartonne. Lancée fin 2014, la start-up française a réalisé près de 10 millions de dollars de chiffre d’affaires pour sa première année d’exploitation. Présentation par Daniel Nathan, cofondateur et CEO.

photo de Daniel Nathan Daniel Nathan, cofondateur et CEO

regardez notre video

Nous Contacter

Suivez nous sur les réseaux