image de l'annonceur crosslux

Acteur de la révolution de la façade photovoltaïque

Qu’est-ce qui différencie le produit que vous avez récemment conçu ?

A la création de Crosslux en 2011, Marc Ricci et moi-même nous sommes fixés comme objectif de répondre aux besoins de vertu énergétique des bâtiments de demain. Nous avons donc conçu un vitrage photovoltaïque, destiné à apporter une énergie d’appoint aux bâtiments, d’un genre nouveau, pour lequel nous avons déposé pas moins de 5 brevets. Semi-transparent, il constitue aujourd’hui le meilleur compromis entre esthétique, rendement électrique et confort visuel. À performance électrique égale, les produits existants ne peuvent absolument pas se comparer au vitrage Crosslux. Et nous pouvons adapter la transparence de notre produit aux exigences du prescripteur, aux besoins du bâtiment. Nous offrons ainsi une gamme de transparence de 0 à 100%, c’est un atout considérable !


Comment positionnez-vous votre offre sur le marché des fournitures pour le bâtiment ?

Ce vitrage permet de faciliter la tenue des exigences en matière de réglementation thermique. Nous ciblons en premier lieu les bâtiments tertiaires vertueux. En tant qu’acteurs du bâtiment, nous voulons travailler avec les architectes, bureaux d'études et constructeurs intervenant dans la réalisation de bâtiments à énergie positive. Et nous proposons une offre complète d’intégration de notre technologie : avec le vitrage nous fournissons donc menuiserie, câblerie, électronique de conversion de courant pour la construction, ainsi qu’un simulateur de l’impact du vitrage sur le bilan énergétique global et un logiciel de contrôle et de monitoring pour l’exploitation.


Vous avez démarré la production en 2016, quelles sont les prochaines étapes ?

Grâce à notre première levée de fond de 1,8 M€, nous avons en effet mis en route en 2016 une unité pilote de production de faible capacité (quelques centaines de m² à l’année), pour des démonstrateurs de petite dimension (300x600 mm²), mais produits de façon industrielle et exhibant des performances analogues à celles du futur produit de grande dimension. 2017 sera dédié à la mise en œuvre de ces démonstrateurs en situation réelle, notamment dans le cadre du partenariat que nous avons conclu avec Bouygues Construction, qui mettra notre technologie à profit sur ses réalisations emblématiques. Notre objectif est désormais de rassembler des investisseurs pour créer en 2018 notre première usine de production, d’une capacité de 200 000 m²/an. Cette première phase industrielle préparera l’export de la technologie et la réplication du modèle à l’international, car au delà de l’Europe, les marchés asiatiques et américains offrent de grandes perspectives à notre innovation.

Le secteur du vitrage photovoltaïque réalise un bond technologique avec Crosslux, une entreprise française qui a conçu un produit révolutionnaire en termes de performance et d’esthétique. Explications avec Pierre-Yves Thoulon, cofondateur et DG.

Pierre-Yves Thoulon Pierre-Yves Thoulon, cofondateur et DG

regardez notre video

Nous Contacter