image de l'annonceur AADPROX

Partenaire administratif des TPE

Comment est né Aadprox ?

Michel Dehors et Nicolas Léonel, associés au sein du cabinet d’experts-comptables Audit Sud Conseil, avaient identifié une forte désorganisation des TPE en matière administrative, qui aboutissait souvent sur des problèmes de gestion, sur des défaillances de trésorerie, voire sur des fermetures de sociétés. Après avoir longuement réfléchi sur le sujet, Michel Dehors et Nicolas Léonel ont eu l’idée de réinventer le métier de secrétaire indépendante, en mettant à la disposition des chefs d’entreprises des prestations de services administratifs, doublées de l’utilisation d’outils digitaux performants. Il a fallu ensuite organiser ce métier en réseau de professionnels avec back office. En 2016, après deux années de test, tous les trois avons officiellement lancé le réseau Aadprox, acronyme de « Ambassadeur administratif de proximité ».


Quelles prestations l’ambassadeur Aadprox fournit-il aux entreprises, et quelles relations les lient ?

L’Aadprox travaille sous statut indépendant. Il a pour mission d’accompagner et de conseiller l’entreprise cliente en matière de gestion administrative classique (secrétariat, gestion des achats, administration des ventes, etc.), ainsi qu’en termes d’organisation. Il intervient en général 2h par semaine, ou 3h tous les 15 jours sur site, au plus près de l’activité de son client. Ce regard extérieur lui permet s’imprégner du quotidien de la TPE qu’il suit. Etant lui-même chef d’entreprise, l’Aadprox a l’opportunité d’entretenir une relation franche et sincère avec son client. Il peut lui dire les choses, évoquer les dysfonctionnements administratifs qu’il a constatés. L'Aadprox est vraiment le conseil de premier niveau du chef d'entreprise. Il est là pour faire le lien entre le dirigeant et ses parties prenantes (expert-comptable, avocat, fournisseurs...).


Quel bilan faites-vous de l’évolution du réseau Aadprox ?

C’est une réussite. Fin 2016, nous avons pu procéder à une augmentation de capital, et obtenu une avance remboursable de la région Occitanie. Ce renouveau de trésorerie a permis en 2017 de développer le réseau et de communiquer davantage. Nous avons déjà recruté plusieurs adhérents, sur les villes de Montpellier, Pérols, Nantes, La Rochelle, Carcassonne, mais aussi dans la Manche, le Morbihan et dans l’Eure plus récemment. Notre principe fondateur, c’est la co-construction. Les échanges sont encouragés dans les deux sens, de la tête de réseau aux adhérents, et vice-versa. Il s’agit d’un modèle itératif, le réseau Aadprox est fait par les adhérents et pour les adhérents.


Vos ambitions, quelles sont-elles ?

Sur le plan du déploiement commercial, le réseau d’affiliation Aadprox opérera en tant que franchise d’ici un ou deux ans. L’ambition, d’ici 2021, est de compter une dizaine de salariés au sein de la direction du réseau, et environ 300 membres dans les régions, répartis sur l’ensemble du territoire national. Nous souhaitons devenir une référence nationale de la gestion administrative des TPE, avec un objectif de 3000 entreprises accompagnées sur le plan de la transition numérique. En ce qui concerne notre chiffre d’affaires prévisionnel, nous l’estimons à 1,9 million d’euros à cet horizon.


Depuis 2016, les TPE, commerçants, artisans et professions libérales, peuvent disposer d’un interlocuteur dédié à leur gestion administrative. Grâce à un concept innovant, fédéré par le réseau des ambassadeurs Aadprox, ils se libèrent de tâches chronophages et gagnent en productivité. Entretien avec Elliot Bernard, le directeur du réseau.

photo de Elliot Bernard  Elliot Bernard le directeur du réseau

regardez notre video

Nous Contacter

Suivez nous sur les réseaux